Il y a trois questions que les gens posent en général au sujet de Em Oi. La première, c’est pratiquement toujours « Qu’est-ce que Em Oi ?”

C’est une question trop difficile pour avoir une réponse simple.

La description sèche et élémentaire de Em Oi est celle d’un magazine interactif de beauté et de mode, publié exclusivement sur l’iPad de Apple.

La vérité vraie toutefois, c’est qu’il est vraiment difficile de décrire ce qu’est réellement le magazine. Il va à coup sûr bien au-delà d’une série d’éditoriaux mettant en avant la mode et la beauté, il va au-delà d’être une série de photos présentant de beaux modèles dans de magnifiques endroits. C’est le croisement de la mode, de la beauté et de l’art, présentés sous forme d’expérience extrêmement interactive et participative pour l’utilisateur.

Pour chaque numéro nous travaillons d’arrache-pied pour présenter une vibration, une énergie, une émotion, une histoire, une expérience. Lorsque nous commençons à planifier un nouveau numéro, nous commençons par nous asseoir et par réfléchir à l’histoire, à ce que nous voulons que dise le récit, à ce que nous voulons qu’il exprime. Il ne suffit pas de choisir un photographe, un modèle, un style et puis de dire, “allons prendre des photos de cela ».

Une fois que nous avons eu l’idée, nous nous asseyons et écrivons une histoire de deux à trois pages. Non pas un scénario ni un script de tournage, mais une vraie nouvelle. L’exercice a deux buts : définir le sujet pour le récit et, plus important, exprimer son essence ou sa vibration en termes concrets.

Chaque numéro de Em Oi consiste en quatre à six de ces productions et pour chacune d’entre elles nous produisons un contenu sous les formes les plus diverses : photos, musique, vidéo, interactions. Nous tissons ensuite l’ensemble en un tout expressif et interactif.

La deuxième question que l’on me pose beaucoup concerne notre devise :

Mignonne. Belle. Sexy.

Ces trois mots ont été choisis délibérément car ils expriment l’essence générale même de  Em Oi. Nous travaillons dur sur chacun de nos numéros pour garantir que ces trois mots sont exprimés dans nos histoires et nos récits :

Mignonne.

Votre petite amie courant sur la plage lors de ces vacances que vous avez passées ensemble. Elle vous regarde par-dessus son épaule ; ces immenses yeux joueurs que vous adorez, vous souriant, vous connaissant. Ce sourire adorable illuminant son visage, familier, réconfortant, adorable.

Belle.

La première fois où vous la voyez dans cette longue robe rouge, cette longue chevelure noire soyeuse encadrant parfaitement son visage, ses lèvres rouges ponctuant sa peau de porcelaine, ces yeux brumeux contemplant directement votre âme. Debout, ici, la regardant, vous avez envie de dire quelque chose mais les mots vous manquent. Alors vous ne dites rien. C’est un instant qui s’éternise, imprimé dans votre mémoire comme une photo. Il sera impossible à oublier.

Sexy.

L’attitude, il n’y a que ça. Est-elle belle ?  Oui, très belle. Debout à l’entrée de la chambre, ne portant rien d’autre qu’une robe de soie, l’odeur légère de son parfum embaumant l’air, il est impossible de parler d’autre chose que de sa beauté. Mais c’est surtout l’assurance qu’elle affiche qui attire votre attention. Une assurance sensuelle embellie par son intelligence, bouleversée par sa confiante vulnérabilité. Ceci va bien au-delà des apparences et est tellement insaisissable que cela défie la description. Mais vous l’identifiez lorsque vous le voyez, et elle possède cela.

La troisième question que l’on nous pose est, « Est-ce un magazine pour hommes ? »

La réponse est simple : oui, non et peut-être, mais aussi peut-être pas. Nous vous laissons juge de cela, mais nous pouvons dire que nous pensons que chaque numéro peut offrir quelque chose à la fois aux hommes et aux femmes.

Ce que vous ne trouverez pas dans Em Oi, ce sont des articles. Il y a peu ou pas de texte. Aucun article sur l’accord de votre rouge à lèvres à votre sac à main, sur la meilleure technique de rasage pour les hommes, les 101 conseils sexuels pour faire plaisir à votre petit ami, rien de tout ce non-sens insipide dont le seul objet réel est de remplir des pages pour vendre plus d’emplacements publicitaires. Nous présentons la beauté, la mode et l’art sous leurs formes purement visuelles et nous pensons que c’est la seule chose que nous avons à faire pour produire quelque chose qui en vaille la peine.

Vous serez bien les juges finaux de cela.

Je voudrais terminer en remerciant toutes les personnes qui ont travaillé tellement dur à produire ceci. Nous pensons réellement que Em Oi est un objet unique et nous apprécions toutes les heures passées et tous les sacrifices consentis par l’équipe toute entière pour en faire une réalité.

Nous souhaitons aussi remercier toutes les personnes qui nous ont encouragé. Passer la barre des 100 000 J’aime sur Facebook a été une étape étonnante et cela a vraiment donné un coup de fouet à notre envie de faire du magazine la plus belle pièce d’art qui soit.

Nous espérons que vous l’apprécierez.

 

minhson

 

Minh Son,
Rédacteur en chef
Magazine Em Oi